FAQ

Comment concevoir une ligne d’embouteillage ?

Avant de se lancer dans la conception de sa future ligne d’embouteillage, il faut rassembler les données :

  • Données actuelles
  • Données objectifs / du futur

Quelques exemples de données à collecter, pour écrire le cahier des charges (CDC) de la ligne d’embouteillage :

  • Quel est l’objectif de cette ligne d’embouteillage ?
  • Volumes actuels / projections à moyen terme ?
  • Taille des lots de production ?
  • Surface totale des bâtiments / Surface attribuée au conditionnement / Surface attribuée au stockage.
  • Type de boisson : vin tranquille, vin effervescent, spiritueux, bière, jus de fruit, limonade, sirop, …
  • Liste des différents formats de bouteilles, de cartons, de croisillons, …
  • Quelles étapes doivent absolument être automatisées ?
  • ...

Il faut ensuite s’appuyer sur l’expertise des fournisseurs de matériel pour :

  • Choisir la bonne machine pour chaque fonction (dépalettisation, encaissage, formage des cartons, …).
  • Dessiner la ligne : grâce à des logiciels de CAO (conception assistée par ordinateur) il s’agit d’agencer les différentes machines choisies entre-elles. L’objectif est d’optimiser les flux et l’ergonomie pour les opérateurs.

TEMMA propose de vous assister dans les différentes étapes de cette conception :

  • Collecte des information et rédaction d’un CDC
  • Choix des machines adaptées à ce CDC
  • Réalisation d’une implantation optimisée.

Vous avez un projet de ligne d'embouteillage, n'hésitez pas à nous contacter !

 

 

J’ai passé la commande de nouvelles machines pour ma ligne d’embouteillage : Que dois-je préparer avant l’arrivée des machines ?

Nos équipes prennent en charge la prestation globale d'installation de votre ligne d'embouteillage :

  • Logistique : livraison des machines sur votre site, déchargement des camions.
  • Installation complète de vos machines.
  • Mise en route du matériel.
  • Formation de vos équipes.

A vous de préparer seulement les arrivées d’air, d’eau et d’électricité et le tour est joué !

Découvrez le détail de nos prestations et des exemples de nos chantiers :

 

 

Comment organiser la maintenance de mes équipements ?

TEMMA fournit un manuel d’utilisateur avec chaque machine neuve. Un chapitre y est dédié à la maintenance :

  • Entretiens réguliers à effectuer. Par exemple les graissages : quelles pièces sont à graisser et à quelle fréquence.
  • Maintenance préventive avec préconisation de changement de pièces d’usure

Cependant TEMMA peut s’impliquer proactivement dans votre maintenance en mettant en place contrats à la carte selon vos souhaits et vos contraintes :

  • Rendez-vous périodiques
  • Accès simplifié à la commande de pièces de rechange
  • Et bien d’autres avantages à nous faire confiance

Pour en savoir plus :

 

 

J'ai une production uniquement de 700.000 bouteilles par an : Est-il judicieux d'automatiser mes opérations de dépalettisation ? De palettisation ? D’encaissage ?

C’est une question qui emmène toujours le débat ! Et la réponse sera toujours au cas par cas.

Pour y répondre, il faut analyser la problématique de façon globale :

  • Cette quantité de bouteilles à produire est-elle amenée à augmenter dans un futur proche (2 à 5 ans) ?
  • Bien-être de vos collaborateurs :
    • Vos opérateurs souffrent ou pourraient souffrir de TMS (Troubles Musculosquelettiques) ?
    • Vous trouvez que les tâches de dépalettisation, de palettisation, d’encaissage ou de formage des cartons, sont « ingrates » et préfèreriez les automatiser, afin de confier des tâches à plus forte valeur ajoutée à vos employés ?
  • Pourriez-vous réaliser de la sous-traitance pour des confrères, afin d’augmenter le taux d’occupation votre ligne ?
  • Calcul du ROI à en combien de temps ai-je un retour sur investissement ?
  • Quels gains j’espère ?
    •  ?
    • Plus de flexibilité ?
    • Plus d’efficience et de réactivité ?
    • Anticiper le futur ?
    • Intégrer de la valeur dans mes prestations ?
    • Ne plus être dépendant des prestataires ?

Vous êtes dans ce cas de figure ? Evaluons ensembles l'intérêt d'automatiser certaines de vos opérations : Contactez-nous

 

 

Ma production risque de doubler sous 2 ans, le matériel que TEMMA propose est-il évolutif ? Pourra-t-il s'adapter à mes nouvelles cadences ?

La production actuelle et la production objectif à court ou moyen terme sont 2 données d’entrées essentielles pour établir le cahier des charges (CDC) de votre future ligne de conditionnement. A la fois pour le choix des différents modules la constituant, mais aussi pour son implantation.

Connaître son volume de production dans 2, 3 ou 5 ans, permettra à Temma de choisir le matériel adapté à vos quantités actuelles, mais capable également de suivre votre croissance.

Besoin d'informations sur le matériel proposé par Temma ? Contactez-nous

 

 

J'ai un grand nombre de formats de bouteilles (contenants) : les différentes machines proposées par Temma savent-elles gérer une telle diversité ?

Oui, les dépalettiseurs, les encaisseuses et les croisilloneuses (principales machines concernées par cette problématique) que nous proposons permettent de travailler avec une grande diversité de formats de bouteilles.

Après avoir étudié :

  • Les différents formats de bouteilles,
  • Les quantités annuelles par format,
  • Vos contraintes,
  • Vos objectifs de productivité,
  • Vos souhaits en termes de degré d’automatisation des opérations,

Nous proposerons la solution la plus adaptée permettant de gérer ces différents formats en automatique ou avec des outillages dédiés.

Besoin de plus d'informations : contactez-nous

 

 

Existe-t-il des aides ou des subventions si nous investissons dans l’automatisation de mes opérations d’embouteillage ?

Oui il existe différentes subventions.

Subventions spécifiques au monde du vin : le Programme d’investissements des entreprises vitivinicole, piloté par France Agrimer. Il s’agit de fonds européens ayant pour objectifs de moderniser les installations et améliorer la compétitivité.

Le matériel de conditionnement est inclus dans ce dispositif et est subventionné entre 7,5% et 40%, en fonction de :

  • L’année du dépôt de dossier : à chaque appel à projet (chaque année), un taux de subvention.
  • De la taille de l’entreprise : plus l’entreprise est petite, plus la subvention est importante.

Pour plus d’informations sur cette subvention : cliquez ici

Subventions spécifiques de la prévention des TMS - Troubles Musculo Squelettiques :

Selon l’Assurance maladie, les TMS sont la première cause de maladie professionnelle en France et ont augmenté de 60 % en 10 ans. La prévention de ces troubles constitue donc un enjeu social et économique majeur, en premier lieu pour les entreprises et leurs salariés.

Une subvention a donc été créée pour prévenir ces troubles : Plafonnée à 25 000 € HT (minimum 2 000 €), cette aide peut financer 50 % du montant des prestations suivantes :

  • Achat et installation de nouveaux matériels et équipements, visant à réduire les contraintes physiques en particulier lors de manutentions manuelles de charges, d’efforts répétitifs ou de postures contraignantes
  • Réalisation de formations adaptées pour les salariés concernés par ces actions.

Le dossier est instruit par votre Caisse régionale Assurance Maladie (Carsat ou Cramif pour l’Ile-de-France ou CGSS).

Pour plus d’informations sur cette subvention : cliquez ici